lundi , 21 octobre 2019

Mano River Union : « Les préparatifs généraux du scrutin ont été satisfaisants »

Dans sa déclaration préliminaire rendue public dimanche à Conakry, la mission de paix et d’observation sur les élections législatives de la Mano River Union estime que les préparatifs généraux du vote ont été satisfaisants.

Déclaration – L’Union du Fleuve Mano (UFM) en vertu de son 15ème protocole sur la paix, la sécurité et la défense, a déployé une mission de paix et d’observation en République sœur de Guinée du 21 au 30 septembre 2013 ;

Cette mission de paix et d’observation vient après une mission technique dépêchée sur le terrain par le secrétariat de l’UFM du 27 au 31 mai 2013 pour appuyer la commission électorale nationale indépendante (CENI) et avoir des entretiens avec les partis politiques dans le cadre de l’organisation des élections législatives.

La mission de paix et d’observation de l’UFM a eu pour objectif d’évaluer le niveau de préparation de ces élections en prenant en compte des aspects relatifs au matériels électoral, à la logistique, à l’expédition du matériel électoral, au déploiement des agents électoraux, ainsi qu’à la conduite du scrutin, la gestion et la proclamation des résultats. En outre, la mission était chargée de faire un plaidoyer pour une tenue apaisée du scrutin en considérant les incidents, les violences et troubles qui ont conduit à la signature de l’accord du 3 juillet 2013 entre les paris politiques et la commission électorale nationale indépendante (CENI).

La mission de paix et d’observation de l’UFM comprend dix huit (18) membres venus des commissions électorales du Liberia, de la Côte d’Ivoire et de la Serra Leone, des organisations de la société civile, notamment du Réseau des Femmes de l’UFM pour la paix (MARWOPNET), du conseil interreligieux et du parlement des jeunes de l’UFM.

Dans sa déclaration faite avant les élections le 24 septembre 2013, la mission a lancé un appel au peuple de Guinée l’invitant à sortir et participer pacifiquement et calmement aux élections. Des messages spécifiques ont été livrés par les organisations membres de la maison, messages mettant l’accent sur l’implication des femmes, des jeunes et des religieux dans le processus.

La mission a constitué douze équipes qui ont été déployées dans douze circonscriptions électorales à savoir, Boké, Boffa, Dubréka, Coyah, Forécariah, Kindia, Mamou et les cinq communes urbaines de Conakry.

La mission voudrait faire les observations préliminaires suivantes :

.Les derniers jours de la campagne étaient généralement pacifiques et émaillées de quelques incidents violents dans les périphéries de la ville.

. En dépit de quelques retards mineurs observés, les préparatifs généraux du scrutin ont été satisfaisants.

. Il y avait la présence des forces de sécurité dans tous les bureaux de vote visités ce qui a garanti un mouvement fluide des électeurs. L’atmosphère autour des centres de vote était détendue et les électeurs attendaient patiemment que les procédures d’ouverture des bureaux soient achevées.

. Un certain nombre d’observations dans l’application des procédures a été fait. Ce fut le cas dans le processus d’identification des électeurs, le maniement des bulletins de vote et l’application de l’encre indélébile aux doigts des électeurs.

. D’autres observateurs nationaux et internationaux et les représentants des partis politiques étaient présents dans la plupart des centres de vote et il leur était permis d’y accéder facilement pour observer le processus.

Le taux de participation était modéré dans certains centres de vote visités et élevé dans d’autres et il a été observé que les électeurs s’acquittaient de leur devoir civique avec enthousiasme.

La mission a observé la fermeture des bureaux de vote et elle s’est rendue compte que les procédures de décompte des votes étaient minutieusement respectées. Le décompte était fait de matière ouverte et tous les aspects y afférents étaient exhibés aux personnes présentes notamment aux représentants des partis et aux observateurs. Les bureaux de vote ont été fermés à 18 heures et ceux qui avaient des électeurs dans les rangs à cette heure là. A la fin du processus, des copies légalisées des résultats par bureau de vote ont été affichées sur place à l’intention des observateurs et du public.

La mission voudrait féliciter le peuple guinéen pour la tenue pacifique de ces élections.

La mission lance un appel à tout le monde pour demeurer calme et pacifique étant donné que le processus est en cours à travers le pays et parce que le résultat de ces élections est crucial pour le maintien de la paix et de la stabilité en Guinée et dans la sous-région de l’Union du Fleuve Mano.

Aujourd’hui, le choix que le pays a fait en adoptant l’Urne à la place de la violence, est une claire manifestation de l’engagement du peuple de Guinée d’aller de l’avant.

Finalement, la mission apprécie les efforts de l’Union du Fleuve Mano en faveur de la paix et de la démocratie et l’encourage à continuer à appuyer de telles initiatives qui vont renforcer la sécurité et le développement dans la sous-région.

Fait à Conakry le 29 septembre 2013

La mission d’observation de l’Union du Fleuve Mano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*