samedi , 20 juillet 2019

Jour 1 après les élections législatives : Le Général Baldé est fâché

Le commandant de la Force spéciale de sécurisation des élections législatives, Fossel, Le Général Ibrahima Baldé, vient de taper du poing sur la table, invitant ceux qui jubilent dans les rues de Conakry avant les résultats officiels à regagner leurs domiciles.

Depuis dimanche matin on assiste à des scènes de liesse orchestrées par des supporters de la mouvance présidentielle et des militants du candidat de l’UFR Baïdy Aribot dans la commune de Kaloum. A la Mairie de ce quartier administratif où des manifestants ont effectué des démonstrations ce matin, un imposant dispositif de sécurité est déployé pour contrer toute autre célébration prématurée.

En constatant ces manifestations de joie, le Commandant de la Fossel est sorti de ses gonds. Dans la soirée, il a déploré ces agissements estimant que « ce genre de comportement est de nature à créer des troubles à l’ordre public ». Pour lui, il s’agit là d’une situation qui pourrait compromettre le calme et la sérénité qui ont caractérisé jusque-là les élections.

Dans une déclaration, l’officier supérieur de gendarmerie appelle « les populations de Conakry et de l’intérieur du pays au calme et à la retenue jusqu’à la proclamation des résultats par la CENI ».


Elie Ougnan
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Jour 1 après les élections législatives : Le Général Baldé est fâché

Le commandant de la Force spéciale de sécurisation des élections législatives (Fossel), Le Général Ibrahima Baldé, vient de taper du poing sur la table, invitant ceux qui jubilent dans les rues de Conakry avant les résultats officiels à regagner leurs domiciles. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*