vendredi , 6 décembre 2019

Espérez-vous avoir des élections toutes propres ? Ce commissaire lui, non !

En dépit d’une rallonge de quatre jours pour permettre à la Commission électorale nationale indépendante de corriger les imperfections soulevées par l’opposition, certains Guinéens écarte déjà l’hypothèse d’un scrutin pas tout à fait propre. Dans le groupe, figure un membre de la CENI.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a conjointement animée avec Djenabou Touré, directrice adjointe du département planification de la CENI, Alpha Yéro Condé, directeur de la communication de l’institution a laissé entendre que la CENI ne réinventera pas la roue. A moins qu’elle aboutisse à des « roues carrées ».

Selon M. Condé « il y aura toujours une part résiduelle des anomalies » signalées par l’opposition. « Ce que nous essayons de faire, c’est d’organiser un processus électoral conforme aux normes internationales ».

Pour lui, la Commission électorale nationale indépendante « essaie de faire son mieux ».

Mamady Fofana
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*