mercredi , 20 mars 2019

« La présence du RPG provoque le mécontentement de certains partis »: Dr Marie Kenneth Guilavogui (Actualisé)

La directrice de campagne du RPG Arc-en-ciel, Dr Marie Kenneth Guilavogui, a déploré lundi les violences qui ont fait éruption dans la capitale guinéenne depuis dimanche faisant au moins un mort et plus de 50 blessés de source gouvernementale.

« Nous déplorons vraiment ces violences », a confié Dr Guilavogui dans une interview accordée à Kaloumpresse.

Selon la responsable de campagne du parti au pouvoir, certains manifestants de l’opposition qui empêchent la circulation dans des quartiers de la banlieue de Conakry sont  armés. Ce qui, de son point de vue, « n’est pas du tout bon pour  l’image de la Guinée et risque de sacrifier la jeune démocratie guinéenne que le Pr Alpha Condé est en train de construire ».

 

« Nous sommes tous des Guinéens avant tout. Faisons en sorte qu’on appuie monsieur le président de la République », a-t-elle lancé.

Marie Kenneth Guilavogui qui vient de boucler une tournée de campagne à l’intérieur du pays a déclaré que son parti est « fortement implanté » en Guinée.  »Les campagnes de porte à porte et des meetings tenus prouvent à suffisance que le RPG, qui existe plus d’un demi siècle, est profondément implanté sur le terrain’’, a-t-elle souligné.

« Partout où nous sommes passés, nous avons été bien accueillis avec une foule inimaginable de militants. Nous sommes bien vivants et présents sur toute l’étendue du territoire National, c’est même ce mécontentement qui anime certains partis politiques ».

Évoquant le report des élections au 28 septembre, elle estime que cela traduit la volonté du Chef de l’Etat d’organiser des élections législatives transparentes et inclusives.

 

« Appel au calme »

 

Dr Marie Kennet Guilavogui a appelé mardi ses compatriote au calme et à la retenue après les violences enregistrées dans certains quartiers de Conakry.  » Je lance un appel à la délégation spéciale de Ratoma de descendre dans la rue pour sensibiliser les populations afin que cette violence cesse. Chacun doit jouer sa partition. Je demande aux forces de l’ordre de redoubler d’effort pour démanteler les réseaux de  ces malfrats. Et à la justice d’appliquer la loi. Ce qui se passe est une honte pour nous », a confié Guilavogui aux journalistes pendant une conférence de presse.

 

« S’il y a un problème, c’est autour de la table que nous devons nous asseoir et discuter. Nous avons des notables, des religieux qui sont là. La violence ne va profiter  à personne. Je demande aux familles de sensibiliser leurs enfants. Je lance un appel à la paix », a-t-elle dit.

Zézé Enéma Guilavogui
+ 224 669 04 11 78
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*