jeudi , 22 août 2019

L’opposition pourrait marcher le 23 septembre

L’opposition radicale annonce avoir reporté sa marche pacifique prévue ce jeudi à cause la réunion extraordinaire du Comité de suivi prévue demain vendredi. Mais si cette rencontre accouche d’une souris, le groupe annonce qu’il va manifester le lundi 23 septembre, la veille de la date choisie pour la tenue des élections législatives.

Une délégation des partenaires techniques et financiers comprenant les ambassadeurs des États Unis d’Amérique, de France, le Délégué de l’Union Européenne, la Directrice Pays du PNUD et le Représentant du Facilitateur international, a rencontré ce jour 17 septembre une délégation de l’Opposition Républicaine comprenant les Présidents de l’UFDG, de l’UFR, la Secrétaire Nationale du PEDN et les deux Représentants de l’Opposition au Comité de Suivi.

La rencontre a eu lieu à la maison commune des Nations Unies de 11h30 à 13h30.

Au cours de cette rencontre, les partenaires techniques et financiers ont confirmé à la délégation de l’Opposition que le Comité de suivi tenu la veille avait reconnu que les anomalies relevées par l’Opposition sur le fichier et sur le découpage étaient fondées et que la CENI avait été invitée à prendre les dispositions pour les corriger. Après avoir exprimé ses doutes sur la capacité de la CENI à procéder, dans un délai raisonnable, à ces corrections, la délégation de l’Opposition s’est toutefois réjoui de la reconnaissance par la Communauté Internationale et même par la CENI du bien fondé de ses revendications et a réitéré sa position de ne pas aller aux élections avant la correction effective du fichier et du découpage électoral. Les partenaires techniques et financiers informent les participants à la réunion de la convocation d’une session extraordinaire du comité de suivi le Vendredi 20 septembre. Au cours de cette session, la CENI devra indiquer son plan opérationnel de correction des anomalies dénoncées par l’Opposition. Les représentants de la Communauté Internationale ont demandé avec insistance  à l’Opposition de surseoir à la marche pacifique du jeudi 19 septembre jusqu’à la tenue de cette réunion extraordinaire du Comité de suivi.

Après cet entretien une plénière de l’Opposition Républicaine a eu lieu au bureau du Président de l’UFDG à partir de 15h30.

À la suite des débats, il a été pris la décision d’accéder à la demande des partenaires techniques et financiers et de reporter la marche du jeudi au lundi 23 septembre au cas où la réunion extraordinaire du Comité de suivi ne donnerait pas de résultats satisfaisants. Les membres des Partis politiques ont réaffirmé leur position ferme de ne participer aux élections qu’après la correction des omissions, l’élimination des doublons et la reprise du découpage électoral de manière à permettre à chaque électeur d’être à une distance raisonnable de son bureau de vote.

Les Partis Politiques de l’Opposition Républicaine invitent ses militants et sympathisants à rester mobilisés pour participer massivement aux manifestations pacifiques qui débuteront le lundi 23 septembre si nos revendications légitimes ne sont pas satisfaites.

Conakry, le 17 septembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*