jeudi , 17 octobre 2019

Téléphonie : Grève des employés de Orange-Guinée

Les employés de la société de téléphonie Orange Guinée ont entamé ce mercredi une grève générale illimitée pour exiger l’amélioration de leur condition de vie et de travail.

Le siège principal de Orange Guinée sur le Boulevard du commerce à Kaloum  ainsi que les agences n’ont pas travaillé  toute la journée suite à un mouvement de débrayage enclenché par les employés.

Les travailleurs exigent une augmentation substantielle des salaires de 50%, l’instauration d’une prime de croissance et des primes de scolarité de 300 000 francs guinéens, l’octroie des téléphones lux et puces partenaires. Ils demandent aussi la mise en place d’un système de prêt véhicule pour les chefs services et chefs de division et une assurance maladie dont 90% à la pharmacie devant être supportée par Orange.

L’Union syndicale des travailleurs de Guinée et la direction générale de la société ont entamé dans la journée des discussions en vue de débloquer la situation.

Regroupés devant le siège, les travailleurs qui fustigeaient une complicité du ministre de Télécommunications Oyé Guilavogui ont promis de poursuivre le mouvement  jusqu’à la satisfaction de leurs exigences. « Si vous voyez que la direction générale s’entête c’est qu’elle se croit forte du soutien du ministre », a dit Abdoulaye Barry premier délégué syndical.

 

En début d’après-midi la direction générale de la compagnie a fait état d’un acte de sabotage qui aurait perturbé son réseau à Conakry de 7h40 à 8h58 avant de préciser que le problème est résolu et les coupables identifiés.

 

Le message a fait monté la tension d’un cran au sein des employés qui soupçonnaient en cela une tentative de licenciements suite au déclenchement de la grève.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*