dimanche , 12 juillet 2020

Législatives 2013 : La Coalition des femmes s’implique dans l’observation du vote

La Coalition des femmes et filles de Guinée pour le dialogue, la consolidation de la paix et le développement a organisé lundi un atelier de formation sur le thème : « Observation des élections législatives ».

En initiant cette journée, l’objectif de la Coalition était de mobiliser les femmes à regarder, écouter et rapporter tout ce qu’elles observeront sur les élections législatives prévues en Guinée le 24 septembre prochain.

Pour Dr Makalé Traoré présidente de cette Coalition, la tenue de cet atelier est l’aboutissement d’un important projet entamé il y a maintenant deux ans. Projet qui visait d’après elle, à mettre les femmes ensemble pour qu’elles participent au processus électoral ».

« Nous allons déployer sur le terrain avec l’appui de nos partenaires, plus de 700  observatrices sur l’ensemble du territoire guinéenne qui vont observer non seulement les élections, mais également les violences autour des élections », a dit Dr Traoré.

L’ONG féminine compte mettre en place une structure de veille à l’image de celle déjà faite par des Sénégalaises, Maliennes, Libériennes et Léonaises dans leur pays respectif. Cette plateforme de veille sera une structure technique qui va revoir les informations sur les risques. Au total, 46 ordinateurs seront installés dans la salle du 28 Septembre du Palais du peuple avec des techniciens qui recevront les appels, les sms et les e-mails avant, pendant et après les élections législatives.

Pour la suite, les informations seront rédigées par les spécialistes politologues, juristes, économistes et spécialistes du code électoral dans une deuxième salle dite d’analyse. Enfin,  une troisième salle appelée Salle des précisions permettra à la Coalition des femmes et filles de Guinée de réunir non les autorités guinéennes et tous les acteurs politiques engagés dans le scrutin.

« C’est notre façon d’abord de les mettre ensemble pour qu’ils puissent répondre aux problèmes  qui se posent sur le terrain. Ils prennent ensemble les bonnes décisions rapides pour corriger ce qui ne va pas et qui risque de provoquer un conflit sur le terrain’’,  a expliqué Dr Makalé Traoré. « Vous aurez les femmes leaders, les ministres chargés du processus électoral, les personnalités religieuses, tous les chefs de partis ».

L’idée est soutenue par d’autres personnes ressources qui appellent en même temps les Guinéennes à œuvrer ensemble pour préserver la paix en Guinée et marquer leur présence sur l’échiquier politique du pays. « Les femmes doivent se donner la main afin que  les élections législatives soient remportées par les femmes parce qu’en Afrique les femmes représentent les 50%  de la population. Donc elles doivent se lever  et défendre leurs intérêts », a encouragé Céline Yoda Konkobo, ancienne ministre de la Promotion de la femme et également ambassadrice du Burkina Faso au Danemark, remerciant la Coalition des femmes et filles de Guinée pour ce projet.

Sériane Théa
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*