jeudi , 14 novembre 2019

Mali: Oumar Tatam Ly, banquier et nouveau Premier ministre

Oumar Tatam Ly, nommé jeudi Premier ministre par le nouveau président malien Ibrahim Boubacar Keïta, est un banquier au parcours brillant, réputé apolitique et qui, à 49 ans, compte plus de 20 ans d’expérience dans le secteur de l’économie et des finances.

Jusqu’à récemment, M. Ly était conseiller spécial du gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), l’institut d’émission monétaire des huit pays formant l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa).

Selon une source jointe jeudi par l’AFP à la BCEAO, qui a son siège à Dakar, il « a été déchargé de ses fonctions il y a quelques jours ». Sans fournir plus de détails.

Surnommé Thierno Ly par ses proches, Oumar Tatam Ly n’est membre d’aucun parti politique selon son entourage.

Il est né le 28 novembre 1963 à Paris, où il a étudié. Il est agrégé d’histoire, a obtenu plusieurs diplômes en économie et a déjà travaillé à la Banque mondiale, à la présidence malienne et à la BCEAO, à divers postes.

Au Mali, son parcours professionnel frappe autant que son ascendance. Car il est le fils d’Ibrahima Ly, homme de lettres aujourd’hui décédé, qui fut un militant engagé de mouvements estudiantins et de partis de gauche.

Ibrahima Ly est notamment l’auteur de deux livres retentissants : « Toiles d’araignées » et « Les noctuelles vivent de larmes ». La mère d’Oumar Tatam Ly est Madina Tall Ly, diplomate qui fut ambassadeur sous le régime du président malien Alpha Oumar Konaré (1992-2002).

Le nouveau Premier ministre malien a travaillé notamment à la Banque mondiale à la fin de ses études, puis à la présidence durant le mandat d’Alpha Oumar Konaré, d’abord comme chargé de mission (1992-1993), ensuite conseiller, puis chef du bureau d’analyse et de prospective jusqu’à 1994, année où il intègre la BCEAO comme fondé de pouvoir.

Dans cette banque, il gravit les échelons, devenant adjoint au directeur des études (1996), directeur des opérations financières (2000), chef du département de l’Emission (2007), puis directeur national de la BCEAO pour le Mali à partir de 2009, un poste qui l’oblige à quitter Dakar pour Bamako. Il revient ensuite au Sénégal comme conseiller spécial du gouverneur jusqu’à récemment.

Selon plusieurs journaux, il a multiplié ces dernières semaines les navettes entre Dakar et Bamako pour participer à l’élaboration du volet économique du programme du candidat Ibrahim Boubacar Keïta, qui a été élu président le 11 août et a prêté serment mercredi.

D’après ses proches, Oumar Tatam Ly est quelqu’un de chaleureux, ayant beaucoup d’humour même s’il apparaît réservé en public. Marié et père de deux enfants, il est amateur de tennis.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*