samedi , 7 décembre 2019

Législatives- Accueil glacial pour Cellou Dalein à Kourou: « Je sais déjà pour qui à priori vous allez voter »

La visite de « l’ouragan » Mamadou Cellou Dalein Diallo, pour reprendre les fans du leader, à Kouroumaninka, préfecture de Dalaba, a fait l’effet d’une douche froide, à quelques jours des législatives du 24 septembre prochain.

Cellou Dalein Diallo, en campagne au Foutah Djallon, sa région natale, a reçu, en compagnie de l’ex-ministre Jean Marc Telliano et de Mouctar Diallo des NFD, l’effet surprise dans cette localité, visiblement acquise à la cause du pouvoir.

Selon nos informations, le chef de file de l’opposition guinéenne a d’abord posé ses valises à Kourou Séléyabhe et ensuite à Kouroumaninka. Dans cette dernière localité, le numéro un de l’Ufdg qui n’a pas eu droit à l’enthousiasme habituel des villes et villages traversés, se contentera de saluer à la main des femmes avant de faire deux rakats dans la mosquée.

«(…) Nous sommes sortis pour une campagne à double objectif : chercher à convaincre tous et chacun à voter pour nous et sensibiliser nos compatriotes à conserver l’unité de la nation et la solidarité entre tous les fils et toutes les filles de ce pays. Il ne faudrait pas que les politiciens, que nous sommes, réussissent à semer la division, la haine et l’ethnocentrisme entre vous. Vous avez toujours vécu ensemble, avant et pendant cette quête aveugle du pouvoir, vous continuerez à le faire après, quel que soit celui qui viendra aux affaires. Je sais déjà pour qui vous allez à priori voter. Faites-le comme vous le voulez. Mais sachez seulement que la Guinée est une famille indivisible dans laquelle chacun de nous est partie intégrante. Nous partageons, indépendamment de notre volonté, le territoire et l’histoire, la culture et la géographie mais aussi la pauvreté et la mal gouvernance qui sévit dans notre pays », a confié Dalein Diallo, cité par ufdgonline, qui n’a apparemment pas réussi à faire bouger les habitants de cette localité.

En réponse, rapporte le site de l’Ufdg, les sages de Kouroumaninka, à travers l’imam Bouréma Condé et le premier muezzin Fodé Keïta, dans un discours courtois mais ferme, ont rappelé à l’ex-Premier ministre Cellou Dalein Diallo qu’ils ont toujours été « les laissés pour compte » des différents pouvoirs mais, disent-ils, ne sont plus prêts à être chaque fois la seconde roue pour les candidats au pouvoir. Dur…

Mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*