samedi , 25 mai 2019

Le Président Alpha Condé à la presse : « Le procureur va poursuivre »

Le président de la République Alpha Condé a prévenu mercredi l’ouverture par le procureur de la République d’une procédure contre tout journaliste ou média qui portera atteinte à sa personne précisant par la même occasion que l’Etat va désormais jouer son rôle.

 

« Le procureur de la République va désormais poursuivre », a dit le président de la République pendant une réunion avec les représentants des associations de presse privée en Guinée.

Le chef de l’Etat a dans son intervention promis que l’Etat est prêt à apporter son soutien à la presse pour sa qualification. Mais une aide qui ne peut se faire pendant que les journalistes ne respectent l’éthique et la déontologie de leur métier.

« L’Etat est prêt à vous aider. Mais on ne peut pas aider une presse de caniveaux », a-t-il dit, lors de la réunion qui a regroupé la presse privée écrite et audiovisuelle guinéenne. L’audience du mercredi est la suite logique de celle tenue le lundi 19 août avec les mêmes acteurs et consacrée aux manquements dans le traitement des informations et aux conditions de travail des journalistes en Guinée.

Outre les injures par voie de presse contre sa personne, Condé a regretté le refus de certains journalistes de recouper les informations et la politisation des certaines rédactions. Toutes choses qui, selon lui, ne sont pas de nature à renforcer la paix dans le pays.  « Il faut qu’on arrête de violer la loi. On va vous aider pour une presse républicaine et digne de nom », a-t-il promis, ajoutant que l’Etat va tout mettre en œuvre pour trouver une Maison de la presse.

Faisant allusion à l’attribution des licences et autres documents juridiques des radios privées, le président Condé a interpellé le ministère de la Communication à éviter la mauvaise interprétation des textes.

 

Au cours de l’entretien, les représentants des journalistes du secteur privé ont reconnu l’existence de nombreux dérapages dus entre autres au manque de formation adéquats. Mais ils ont dit avoir envisagé des mesures d’autorégulation au sein des différentes association dans le but de mieux professionnaliser leur métier.

 

Alpha Condé a recommandé la mise en place d’une commission mixte presse privée, ministères en charge de la Communication et des Droits de l’homme afin de mieux analyser les problèmes de la presse et proposer quelques pistes de solutions.

Elie Ougna
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*