vendredi , 6 décembre 2019

Législatives : Budget réduit pour la nouvelle force de sécurisation du scrutin

La Force Spéciale de Sécurisation des Élections législatives (Fossel) créée le 28 août dernier par décret présidentiel et qui sollicitait un budget de 5 millions de dollars vient d’être frappée par une restriction budgétaire.

Selon un officier de la gendarmerie contacté par Kaloumpresse.com, la nouvelle institution qui a pour mission d’assurer la sécurisation des élections législatives, va désormais bénéficier de 2,5 millions de dollars contre 5 millions de dollars initialement annoncés.

Née sur les cendres de la Fossepel elle-même créée en 2009 à la faveur de l’élection présidentielle, la Fossel est dotée d’un effectif de 16 000  hommes. Elle est dirigée par le Général de Division Ibrahima Baldé (image), Haut Commandant de la Gendarmerie nationale – Directeur de la Justice militaire est nommé. Celui-ci est secondé par le Colonel Sékou Mara, Directeur général adjoint de la Police nationale.

 

La Fossel a aussi pour mission d’assurer la sécurité des lieux de meeting ou de manifestations publiques pendant la campagne électorale, des bureaux de vote, des candidats, des démembrements de la Commission Électorale Nationale Indépendante, des chefs de partis politiques ainsi que du matériel électoral en observant la plus stricte neutralité et impartialité à l’égard de tous.

Mamady Fofana
Kaloumpresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*