dimanche , 23 février 2020
Flash info

Transports : Des passagers s’évanouissent à bord du train  »Conakry-Express »

Au moins six personnes sont tombées en syncope lundi dans le train « Conakry-Express » suite à une panne d’électricité, a constaté Kaloumpresse.com.

Les passagers de « Conakry-Express », le train qui assure la liaison quotidienne cinq jours sur sept entre la haute banlieue de Conakry et le centre des affaires Kaloum ont vécu un calvaire ce lundi 2 septembre.

En panne d’électricité, aucun appareil électronique (écrans téléviseurs, climatisation, NDLR) ne fonctionnait à bord. Les conducteurs, bien qu’informés de la situation depuis le weekend dernier ont mis l’engin en circulation aujourd’hui sans se soucier des conséquences qui pouvaient en découler.

 

Sans climatisation


Avec au total 13 voitures pour une capacité de 118 places assises chacune, le manque de moyens de transport à Conakry amène les gestionnaires à faire des surcharges, allant jusqu’à…250 passagers par voiture.

Conséquence, une chaleur étouffante rendait la respiration impossible à bord de l’appareil. Sans hublots très larges et sans aucune climatisation sur une distance d’environ 40 km, certains passagers ont fini par perdre connaissance durant le trajet.

A l’arrivée la peur et la déception étaient perceptibles sur les visages. « La capitale est devenue invivable. A la maison on n’a pas d’électricité et le train qu’on emprunte encore vient de manquer d’électricité, on ne comprend plus rien’’, ironise un passager qui, lui, a eu la chance de sortir indemne de l’appareil.

Après l’incident, plusieurs passagers avaient menacé de ne prendre « Conakry-Express » ce soir que si l’engin est dépanné.  »Ce train n’est pas cher. Il nous aide à économiser. Nous espérons que les conditions à bord redeviendront agréables », souhaite Mabinty Camara, vendeuse de chaussures.

Aucun responsable de Conakry-Express n’était immédiatement disponible pour un commentaire.

Conakry-Express est un des volets du mirobolant contrat de 7 à 9 milliards de dollars signé en 2009 entre la Guinée et China International Fund. Ce contrat couvrait les domaines de l’énergie, les infrastructures routières, les transports, les mines et l’habitat.

Sériane Théa
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

—————–

Note : Photo d’archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*