dimanche , 16 décembre 2018

Législatives : Les observateurs de l’UE promettent indépendance et neutralité

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) en Guinée a déclaré lundi pendant une conférence de presse marquant  le début de ses activités qu’elle va superviser les élections législatives du 24 septembre en toute indépendante et dans la stricte neutralité.

M.Cristain Preda, membre du parlement Européen a souligné que le vote du 24 septembre représente pour la Guinée une occasion unique de renouer avec une vie démocratique rythmée par des élections régulières, inclusives, libres et transparentes. Il a précisé que les Guinéens ont besoin de la normalité et cela passe par un parlement fonctionnel, reflétant toutes les tendances politiques, et doté de la légitimité nécessaire pour répondre aux nombreux défis que le pays doit relever.

« Le principe est que nous ne venons jamais dans un pays sans être invités. L’Union Européenne a reçu récemment une invitation de la Guinée dans laquelle la présence de ces observateurs était vivement demandée. C’est ce qui justifie globalement notre venue massive en Guinée pour observer les élections législatives du 24 septembre prochain. La mission d’observation de l’Union Européenne opère en toute indépendance et de manière neutre », a fait savoir Preda.

 

Dans ce même registre il s’est voulu clair. « Nous ne sommes pas là pour interférer dans le processus électoral. L’organisation de ces élections revienne purement et simplement aux Guinéens. Nous, nous ne sommes que des invités pour comment les choses vont se passer ».

La MOE UE se compose de plus de 70 observateurs venus des différents Etats membres de l’Union européenne, ainsi que de la Norvège. Le groupe est appuyée par une équipe de cadres composée de huit analystes, spécialistes des questions électorales. Ces analystes sont  présents en Guinée depuis le 22 Août.

Selon le chef de la mission Cristain Preda 24 observateurs seront déployés dès demain samedi 31 août. Ceux-ci vont couvrir les 8 régions administratives. Puis 30 observateurs seront dispatchés quelques jours avant le scrutin pour renforcer le groupe.

« Les observateurs sont tenus de respecter un code de conduite répondant aux normes internationales en matière d’observation électorale. Leur  mandat est d’observer et d’analyser l’ensemble du processus électoral afin de fournir une évaluation impartial et objective statuant sur la conformité du processus avec  les normes  et engagements nationaux et internationaux en matière d’élections démocratiques auxquels la Républiques de Guinée a souscrit », a conclu Cristain Preda.

Sériane Théa
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*