lundi , 22 octobre 2018

Rencontre avec les partis politiques: La CENI parle des opérations électorales

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) était à nouveau samedi, 17 août devant l’ensemble des partis en compétition pour les législatives du 24 septembre prochain. La rencontre s’est déroulée dans la salle du 28 septembre au palais du peuple à Conakry.

Cette énième rencontre avait pour but de faire le point de l’état d’avancement de la préparation des opérations, présenter et valider les dispositifs de participation des partis politiques à la gestion transparente du processus électoral en cours.

A cette réunion, la CENI était représentée par El hadj Ibrahima Kalil Kéita vice-président, les directeurs des départements Opérations, Sécurité et Démembrement. S’y ajoutent des membres du comité technique de suivi du processus électoral.

Dans son introduction, le vice-président de la CENI, El hadj Ibrahima Kalil Kéita a tout d’abord salué, au nom du président de la CENI, Bakary Fofana, les acteurs politiques pour leur mobilisation.

« Il est normal à chaque fois que l’opportunité est donnée à la CENI, de venir vous rencontrer pour discuter avec vous et vous informer de l’état d’avancement du processus électoral en cours », a déclaré le vice-président de la CENI.

Dans les détails techniques, le Directeur des Opérations de la CENI, Yaya Kane a exposé sur l’ensemble des points qui concourent à la préparation et à l’organisation des élections. Notamment la gestion du fichier électoral, la mise en place du comité technique de suivi du processus, les formations en perspective, le déploiement du matériel et l’élaboration des bulletins de vote.

Parlant du fichier électoral, Yaya Kane a fait savoir qu’à la date du 17 août, l’ensemble des opérations de remontée de données, d’intégration dans le fichier de base et la prise en compte des données du dernier enrôlement sont déjà terminées. Ce qui reste à finaliser, c’est bien le dé-doublonnage externe qui, selon lui, est une mesure de sécurisation du fichier qui permet aux partis politiques d’être en confiance vis-à-vis de ce fichier. Il rassure que le dé-doublonnage externe va démarrer dès dimanche 18 août par la société belge, Zetes pour un arbitrage de deux jours.

Le résultat de ce dé-doublonnage va être transmis à la CENI mardi 20 août, ajoute le Directeur des Opérations.

« En ce qui concerne le monitoring de l’ensemble des kits qui était une opération voulue par l’ensemble de la classe politique, il est exécuté à ce jour, à près de 70%. Il ne reste plus que le monitoring des données de la ville de Conakry. Et pour quoi ? Parce que tout simplement plusieurs kits avaient été confisqués par des chefs de quartiers qui étaient en harmonie avec des membres des CARLE qui étaient un peu fâchés avec la CENI. Et du coup, ces kits ont été gardés, ce n’est qu’en début de semaine qu’on a pu les récupérer et les concentrer tous dans les communes. Ce travail est en train d’être fait et sera finalisé dans les 48 heures» ; précise M. Kane.

A propos des statistiques électorales, la CENI est à près de 5.330.000 d’électeurs pour 12.000 bureaux de vote. Tout en indiquant que si jamais l’arbitrage externalisé trouve des cas de doublons, ils sont retirés du fichier.

M. Yaya Kane soulignera par ailleurs que la formation des membres des commissions d’affichage des listes électorales débutera dès ce lundi 19 août. Et à propos indique-t-il, 2000 commissions seront mises en place pour l’ensemble du territoire national. Par conséquent, il a demandé aux partis en compétition de se mettre d’accord sur la désignation de leurs représentants devant faire partie de ces commissions. Car a-t-il ajouté, la CENI ne prendra en charge que deux représentants des partis politiques à savoir, un de l’opposition et un de la mouvance présidentielle.

Ceni

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*