mercredi , 18 septembre 2019

Guinée : les femmes de l’espace Mano appellent à la fin des violences

Le Réseau  des femmes du fleuve Mano pour la paix, en abrégé Refmap, s’est indigné mercredi de la recrudescence des violences en Guinée appelant les Guinéens à œuvrer pour la paix et la concorde dans le pays.

La Guinée, dotée d’immenses potentiels miniers, agricole et halieutique pour ne citer que ceux-ci, est confrontées depuis 2007 à des violences socio-politiques entrainant de nombreuses pertes en vie humaines. C’est donc pour attirer l’attention des populations guinéennes sur la nécessité de résoudre leurs différends par le biais du dialogue que le Refmap a jugé bon mercredi de lancer le cri de cœur pendant une conférence de presse.

« Le Guinée se trouve confrontée à des violences souvent indescriptibles qui conduisent à des pertes en vie humaine, la destruction des biens publics et privés, des violations flagrantes des droits de l’humains », a introduit madame Goumou Fatoumata Morgane, Coordinatrice du réseau, ajoutant que « les  malheureux événements survenus entre autre à Conakry, Gueckedou, Mandiana, Galakpaye, Zogota, Siguiri et tout récemment à Koulé avec pour ramification à N’Zérékoré et Beyla, en sont des illustrations ».

Le Refmap, poursuivra Madame Goumou, lance un appel  à toutes les composantes de la Nation et aux institutions internationales de s’impliquer  fortement pour le retour de la paix, de la Justice qui constituent le cheval de bataille du Réseau des femmes du fleuve Mano pour la paix.

Rappelons que le Refmap est une organisation sous régionale des femmes de Guinée, du Liberia, de la Sierra Leone de la cote d’ivoire. Il a été créé en 2000 à Abuja. Son objectif est d’intégrer le genre dans le processus de prévention, de résolution des conflits et de consolidation de la paix dans le bassin du fleuve Mano en Afrique.

Goua Guilavogui
Kaloumpresse

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*