dimanche , 21 octobre 2018

Dinguiraye: Pour 5 millions par personne, ils ratent leur cible et abattent un boucher

La gendarmerie préfectorale de Dinguiraye, une ville sainte à 540 kilomètres au Nord-Est de Conakry, a mis aux arrêts trois des présumés auteurs impliqués dans un double assassinat perpétré dans la cité en 24 heures.

Ils ont été déférés à Faranah, le chef- lieu, pour leur éviter le lynchage populaire, a appris APA auprès des témoins.

S’exprimant sur les antennes de la radio nationale, le commandant de la gendarmerie de Dinguiraye, Pascal Faya Tolno, a indiqué que la première victime a été tuée par trois personnes alors que la deuxième a été extirpée des locaux de la gendarmerie, ligotée, trainée à terre et brûlée.

Selon des habitants, tout a commencé samedi lorsque Moussa Diallo, Oumar Traoré et Moussa Barry, sur ordre de Maliki Camara, lequel leur a promis cinq millions de francs par personne, ont abattu à Hooré Koubi, à 15 kilomètres du centre- urbain, le nommé Hady Diallo, boucher de son état.

« Les trois jeunes hommes se sont effectivement rendus dans un district à 15 kilomètres de la commune urbaine pour exécuter leur mission mais ils se sont trompés de cible. Ils ont abattu le nommé Hady Diallo, boucher de son état, qu’ils ont confondu avec la cible indiquée par leur mentor ».

De vérification en vérification, les populations ont trouvé un lien entre les trois jeunes et le commanditaire.

« Finalement, la population en colère a appréhendé le commanditaire pour le livrer à la gendarmerie qui le relâchera sous la pression de la foule. Il sera ensuite « ligoté, trainé à terre et brûlé », selon un témoin.

Peu après ce lynchage populaire, le commandant de la gendarmerie de Dinguiraye, Pascal Faya Tolno, a mis ses services en branle pour retrouver les trois fugitifs dans une localité à 60 kilomètres à l’Est de la ville, vers la frontière malienne, avant d’être ramenés au camp militaire de Dinguiraye.

Dinguiraye, relevant de la région administrative, est une ville sainte fondée vers les années 1800 par le conquérant Toucouleur Elhadj Oumar Tall.

APA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*