samedi , 5 décembre 2020

Déclaration du Porte parole du Quai d’Orsay jeudi 25 juillet 2013

La France a annoncé cette semaine l’envoi d’une aide médicale à l’hôpital régional de N’Zérékoré après les affrontements inter-ethniques qui ont causé la mort de plus de 100 personnes.

 

Guinée – Aide humanitaire d’urgence

La France déplore les violences communautaires survenues la semaine dernière en Guinée, à N’Zérékoré et dans sa région, à l’origine d’une centaine de tués et de plus de deux cents blessés selon un dernier bilan.

Nous exprimons nos condoléances aux proches des victimes et notre solidarité au peuple guinéen. La France appelle les autorités à tout mettre en œuvre pour que les auteurs des violences ne bénéficient d’aucune impunité et soient traduits en justice.

Pour faire face à l’urgence de la situation, la France a décidé d’apporter une aide médicale à l’hôpital de N’Zérékoré, vers lequel les blessés ont été évacués, sous la forme de deux tonnes de produits médicaux. Cette aide permettra d’apporter des soins à environ deux cents personnes. Elle sera acheminée le 26 juillet à destination de Conakry, puis de N’Zérékoré avec l’appui des autorités guinéennes, et du comité international de la Croix-Rouge.


Don de médicaments et de matériel médical à l’Hôpital de Nzérékoré

Le Centre de Crise du ministère français des Affaires étrangères a décidé de faire don à la Guinée de deux tonnes de médicaments et de matériel médical qui arriveront de Paris par le vol Air France du vendredi 26 juillet 2013 en milieu d’après-midi.

Ce don sera acheminé à Nzérékoré par le Service de santé des armées de la République de Guinée pour être remis à la Direction de l’Hôpital de Nzérékoré dimanche.

Source: Ambassade de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*