jeudi , 17 octobre 2019

Violences à Koulé et N’Zérékoré : L’opposition ‘’poignarde’’ le gouvernement

L’opposition a déploré mercredi les évènements survenus ces derniers jours à dans la sous-préfecture de Koulé et au centre -ville de N’Zérékoré estimant tout de même que cette barbarie pouvait être évitée si le pouvoir avait pris la peine de respecter ses engagements électoraux.

S’exprimant sur radio Planète, Aboubacar Sylla, porte-parole de « l’opposition républicaine » a indiqué que les violences meurtrières enregistrées ces dernières 48h en Guinée forestière est le « résultat de l’échec de la politique de réconciliation » promise par le pouvoir.

« Au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes on s’est contenté de mettre en place une commission provisoire de réflexion sur le processus de réconciliation », a déclaré Sylla, déplorant en outre que ladite commission ne soit composée que de deux personnes.

Les violences entre les ethnies Kpèlè et Koniaké ont entrainé la mort d’une vingtaine de personnes, selon nos sources. Le calme est revenu à N’Zérékoré depuis hier soir, nous dit-on.

Le président Alpha Condé qui a appelé mardi au calme a invité les Guinéens à faire confiance en la Justice qui, selon lui, va bientôt punir les coupables.

L’opposition dans son ensemble estime que l’application par les population de la loi du talion résulte du fait que Justice n’a jamais été rendue en faveur des victimes de quelque évènement que ce soit.


Binta Condé
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*