samedi , 31 octobre 2020

N’Zérékoré: 4 morts et 37 blessés

Quatre morts et 37 blessé, tel est le bilan des affrontements violents éclatés lundi entre la communauté Koniaké et Guérzé, dans la région administrative de N’ Zérékoré, a confirmé le maire de cette ville Mamady Bamy.

Tout est parti d’une tentative de vol dans une station d’essence par un jeune Koniaké dans la nuit du dimanche à lundi. Le gardien de la station service muni d’arme à feu a tiré à bout pourtant sur le présumé voleur qui a rendu l’âme sur place.

La nouvelle a été transportée dans la ville de N’Zérékoré, où les populations de la communauté Koniaké se sont fortement mobilisées pour la vengeance. Il en a résulté ensuite d’un affrontement violent entre les deux ethnies qui avait vécu en paix dans cette région.

Les affrontements ont vite tourné au drame avec trois personnes qui ont été brulées à vil dans l’antagonisme et plusieurs cas de blessés graves ont été enregistrés de tous les cotés.

Devant l’ampleur du drame, les autorités préfectorales et régionales ont immédiatement ordonné le couvre-feu dans toute la ville et les villages environnants, afin d’éviter des attroupements et de nouvelle attaques.

Les sévices de défense et de sécurité ont été déployés sur le terrain pour le maintien de la paix et le retour à la quiétude sociale dans cette région.

Le gouvernement a dépêché une délégation composée du ministre Claude Pivi, coordinateur de la sécurité présidentielle, les membres de la coordination des Koniaké et des Guerzé vivant à Conakry, ainsi que le directeur de cabinet de la primature, pour le retour au clame.

Mediaguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*