dimanche , 18 novembre 2018

Rumeurs sur des malversations financières : Mise au point du ministère de l’enseignement pré-universitaire

Face aux rumeurs faisant état de malversations financières au sein de son département, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire tient à faire cette mise au point à l’attention de l’opinion. Lisez

Un article tiré d’un site internet obscur, relayant des allégations surréalistes et tentant de mettre en cause la gestion actuelle du ministère de l’enseignement pré-universitaire (MEPU), fait actuellement le tour des rédactions.

Les auteurs de l’article, sans prendre la peine de venir à la source dans le but de procéder à des recoupements, profitent de leur tribune pour porter des attaques drôlement personnelles contre le Dr Ibrahima Kourouma dans une confusion qui laisse tout de même entrevoir leurs véritables desseins. Selon eux, un « scandale financier » portant sur la somme de 40 milliards de francs guinéens a actuellement éclaté au MEPU; au sujet de l’organisation des examens de fin d’année.

Monsieur le ministre de l’enseignement pré-universitaire tient à souligner qu’il a adhéré pleinement à la mission de contrôle diligentée cette année par les services du Ministère de l’Economie et des Finances.

A ce jour, cette mission n’a rendu aucune conclusion permettant d’alimenter une quelconque spéculation ou polémique aussi bien sur les montants supposés en cause que sur l’identité les auteurs d’éventuelles malversations, si d’aventure certains faits sont avérés.

Il est donc prématuré d’avancer des noms, des chiffres et des responsabilités pour tenter d’anticiper sur un rapport qui n’existe pas encore.

En tout état de cause, Monsieur le ministre de l’enseignement pré-universitaire reste déterminé et engagé à lutter contre toute forme de malversation dans son département conformément à l’esprit du changement prôné par son Excellence Monsieur le Président de la République, le Pr Alpha Condé.

Le MEPU invite par ailleurs les médias à observer les règles éthiques et déontologiques par rapport aux informations concernant ses activités. Dans ce cadre, les journalistes qui le souhaitent sont priés de prendre contact avec ses services pour mieux s’informer de la situation des examens de cette année.

Le porte parole du MEPU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*