jeudi , 21 mars 2019

La société civile dans une zone de turbulence

Rien ne va plus au Conseil national des organisations de la société civile guinéenne. En tout cas pas depuis qu’un trou béant de plus de 500 millions de francs guinéens a été découvert dans les comptes de l’organisation.

Le manquant, plus de 500 millions de francs guinéens, aurait été constaté dans les fonds octroyés par l’Union Européenne pour le monitoring de la société civile aux prochaines élections législatives.

Une commission de vérification a été mandatée à faire la lumière sur cette nébuleuse affaire. Les conclusions de ses travaux sont toujours attendues.

Le principal accusé et secrétaire général du Conseil, Aziz Diop (Photo), nie les faits et croit savoir qu’il s’agit d’une stratégie savamment montée de toute pièce à quelques semaines de l’élection du nouveau bureau pour le salir et l’écarter du champ de jeu.

Alhassane Camara, membre du bureau, l’homme par qui le scandale aurait été révélé a annulé sa conférence de presse prévue ce jeudi, à la dernière minute.

Mamady Fofana
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*