lundi , 18 novembre 2019

La France signe un contrat de désendettement et de développement avec la Guinée

L’Ambassade de France en Guinée a signé lundi 24 juin avec le gouvernement guinéen un premier contrat de désendettement et de développement (C2D) pour un montant de 75 millions d’Euros. Ce montant sera investi dans des secteurs stratégiques comme l’agriculture pour 15 millions d’euros, le développement local pour 15 millions d’euros, l’enseignement pré-universitaire pour 11 millions d’euros et la formation professionnelle pour 20 millions d’euros.

Il est prévu au courant de cette année une aide budgétaire globale affectée au secteur de l’éducation ainsi qu’un Fonds d’Etudes et d’Assistance Technique d’un montant de 7 millions d’euros également, affecté au financement d’études, d’expertises et d’assistance technique.

L’ambassadeur de France pour qui le gouvernement guinéen peut compter sur son pays dans le cadre de la coopération bilatérale a tout de même encouragé la Guinée à finaliser sa transition démocratique par l’organisation et la tenue d’élections législatives libres, transparentes et inclusives. « Elle doit aussi relever les défis qui lui permettront de mobiliser toutes les ressources du pays au service du développement de tous », a dit Bertrand Cochery.

Yazid Bensaïd, Représentant de l’Agence Française de Développement, s’est réjoui de la signature du contrat. Il a toutefois rappelé que son institution réinjectera les montants prévus sous forme de subvention dès le remboursement par la Guinée d’une échéance de sa dette vis-à-vis de la France. Et pour des mesures de transparence et bonne gouvernement, le décaissement à partir du compte de C2D à la BCRG se fera sous double signature du Ministère de l’économie et des finances de la République de Guinée et de l’AFD.

On rappelle que la signature de ce premier contrat de désendettement et de développement fait suite à l’atteinte par la Guinée du Point d’Achèvement de l’Initiative PPTE avec à la clé l’annulation de 2,1 milliards de dollars de dette, ainsi que l’annulation quelques semaines plus tard par les créanciers bilatéraux membres du Club de Paris de 99,2 % (656 millions d’du stock de dollars) de dette extérieure.

 

Mamady Fofana


+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*