vendredi , 15 novembre 2019

Toujours pas d’accord à Ouagadougou

Le pouvoir malien et les groupes touareg qui occupent Kidal, dans le nord du Mali, peinent à s’accorder sur le nouveau projet d’accord mis au point en vue de la présidentielle de juillet.

Le médiateur devrait rencontrer aujourd’hui séparément les deux parties pour tenter de débloquer la situation.

Les négociations butent sur les exigences de Bamako.

Les désaccords portent sur le calendrier et les modalités du retour des soldats maliens à Kidal, le cantonnement et le désarmement des combattants touareg.

Samedi, le ministre burkinabè des affaires Djibril Bassolé avait fait preuve d’un grand optimisme en annonçant une conclusion imminente.

Une source diplomatique a indiqué à la BBC que le président malien aurait remis en cause le consensus trouvé par les militaires pour le redéploiement de l’armée à Kidal.

Devant ce blocage, la source précise qu’il serait peut être souhaitable que les négociations soient suspendues en attendant qu’il y ait une réelle volonté de faire la paix.


BBC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*