dimanche , 19 janvier 2020

Libre opinion : Dialogue inter-guinéen, message de paix de Mr Sadou Kaba, financier et information (Canada)

Au nom d’ALLAH, le miséricordieux et le tout miséricordieux, accorde ta bénédiction à notre pays la Guinée. Les accords  obtenus,  suite  au dialogue  inter- Guinéen sous la présidence du facilitateur onusien sont  salutaires. Ils ont été rendus  possibles d’une part grâce à la sagesse de la mouvance présidentielle  et d’autre part, de l’opposition dite «Responsable »,  afin de préserver la paix dans notre  maison  commune la Guinée.

Ce vocable  « paix » qui est  très cher à  toutes les citoyennes et  tous les citoyens de notre chère patrie, mérite d’être jalousement consolidé et gardé. Car  sans la paix, pas de développement ni  création d’emplois, en bref,  ni croissance économique. De ce fait, un penseur a dit  «La paix concerne l’intégrité de la personne humaine et appelle l’implication de tout l’homme. C’est la paix avec ALLAH en vivant selon sa volonté. C’est la paix intérieure avec soi-même et la paix extérieure avec le prochain et avec toute la création ».

Cependant, je félicite tout d’abord les deux protagonistes, pour leurs comportements responsables, dignes et respectueux tout au long de la négociation. Parce que chacun  deux a mis de côté ses intérêts partisans en favorisant l’intérêt supérieur de la nation. Donc, en  mon avis, il n’y a ni vainqueur ni vaincu.  Le grand gagnant, c’est toute la nation Guinéenne, dont les enfants innocents qui ont payé de leur sang le frais de la manifestation  pendants plus de deux ans. Et, j’en  remercie infiniment  du fond de mon cœur les chefs religieux, la société civile, les facilitateurs nationaux, internationaux , les syndicats et tous les artisans de la paix  qui, ont conjugué leurs efforts pour l’obtention de cet accord en Or. Qu’ALLAH le tout puissant guide leurs pas et les récompense. Ensuite, c’est avec un profond regret et une grande ’indignation que j’ai lu les déclarations malsaines de certains politiciens alimentaires, haineux et irresponsables, relatives aux accords obtenus. Ces amateurs politiciens ne dérouteront  point le vaillant peuple de Guinée de sa trajectoire finale. Car il ne se laissera point tromper  par ses politiciens égoïstes, régionalistes, népotistes et tribalistes. Et, non seulement il se lèvera comme «un seul homme» pour les bouter hors de la Guinée mais également de conserver les acquis démocratiques tant obtenus de rude épreuve. Le climat sociopolitique actuel est très fragile, je pense que ces impitoyables politiciens devraient penser plutôt à la réconciliation des Citoyens  en ces moments difficiles. Ainsi, ils doivent faire preuve de discernement entre intérêts supérieurs de la nation et leurs intérêts partisans. De plus, cette transition a trop duré, et du coup,  les citoyens ne veulent plus voir leurs progénitures innocentes faire les frais de querelles politiciennes. Je leur dis que la recréation est terminée, et que la Guinée a besoin de mettre en place son futur parlement, dans lequel, les débats politiques seront discutés et ainsi que les lois  dans l’intérêt supérieur de la nation. De tout ce qui précède, je leur tends la main fraternelle en  les exhortant  à mettre de  l’eau dans leur  vin ou « Yamankoundji ».

Enfin,  j’encourage les deux camps à  respecter les résultats du dialogue  d’une part,  et  à  continuer de cultiver  la paix, l’amour fraternel au sein de leurs formations politiques d’autre part.

Toutefois, je lance un appel fraternel  à toutes les Guinéennes et tous les Guinéens, sans distinction aucune, à se donner la main afin que la  Guinée puisse sortir de l’ornière. Et, à  ma modeste   connaissance, personne ne viendra développer la Guinée à  notre place. C’est pourquoi,   nous devons saisir cette opportunité exceptionnelle et, montrer à  la communauté internationale que nous sommes un peuple uni, clairvoyant et indivisible.

Chers concitoyennes et concitoyens, mettons  nous au dessus des intérêts égoïstes et, profitons de  nos diversités culturelles  afin de  conjuguer nos efforts pour le développement économique de notre maison commune la Guinée. « Ensemble  créons la richesse pour lutter contre la pauvreté». Je m’incline  pieusement devant la mémoire  de toutes les victimes de toutes ces manifestations gratuites qui n’ont pour seul intérêt que de ternir davantage l’image du vaillant peuple du 28 septembre.  Qu’ALLAH le tout puissant les accueille dans son paradis  et  bénisse  la Guinée  AMEN.

SADOU KABA

Financier et informaticien

Ex DIRECTEUR  IT ECOBAK, ICBANK ET FIREST BANK.

Ex  Contrôleur interne    ICBANK

Canada, Ottawa

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*