vendredi , 18 octobre 2019

Dialogue politique : la mouvance présidentielle coince l’opposition au mur

La première concession dans le dialogue inter-guinéen sur le processus électoral est tombée vendredi soir au terme d’une journée de travail très laborieuse pour les différentes parties.

La mouvance présidentielle a accepté en effet le vote des Guinéens de l’étranger, si l’on en croit à son porte-parole, le Dr Saliou Bella Diallo, qui pense que l’espoir est permis « dans la mesure où les choses avancent ».

 

Cette concession pratique, première du genre dans le dialogue sous l’égide du médiateur des Nations-Unies étant faite par la mouvance, les yeux sont désormais tournés vers l’opposition. Le groupe à Cellou Dalein Diallo, obnubilés par les revendications, n’ayant pas eu l’idée d’abandonner en premier le vote des Guinéens de l’étranger puisque bénéfique pour un seul parti, l’UFDG, est appelé à faire sa part de concession pour permettre de décrisper du climat politique et aller vers le scrutin législatif.

Quand on sait qu’elle (opposition) avait pour exigences le vote de la diaspora guinéenne, la libération des militants, le report de la date des législatives (trois revendications en phase d’être satisfaites), et l’annulation du contrat de Waymark, on se demande si elle va accepter le maintien de l’opérateur technique sud-africain. Seule concession qui lui reste à faire. En attendant, les leaders promettent de consulter leurs bases ce samedi à l’occasion des meetings hebdomadaires. Rendez-vous est pris pour le dimanche.

 

Elie Ougna
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*