samedi , 24 août 2019
Flash info

Le président réaffirme sa volonté de dialogue, promet justice aux victimes des affrontements

Le Président de la République a appelé mardi les Guinéens à ouvrer pour la paix à travers un dialogue franc et sincère, quelques jours seulement après les affrontements meurtriers à Conakry qui ont fait 12 morts et près de 89 blessés.

Alpha Condé qui s’exprimait sur les antennes de la Radio Télévision Guinéenne a dit avoir écourté son voyage d’Addis-Abeba « pour prendre les mesures qui s’imposent pour assurer la protection de tous et ramener la concorde dans le pays ». Il a déploré les morts enregistrés et présenté ses compassions aux nombreux blessés, tout en s’engageant de prendre en charge leurs soins.

 

« J’insiste sur le fait que la violence est inacceptable, hautement irresponsable et condamnable », a déclaré le Chef de l’Etat. « La Guinée est un Etat de droit où nul n’est au-dessus de la loi. J’ai demandé au ministre de la Justice de prendre immédiatement les dispositions nécessaires à la mise en place d’un pool des juge exclusivement chargés de faire la lumière sur les récents évènements et de rendre justice à toutes les victimes », a-t-il dit.

 

« En tant que père de la nation, je m’engage à ce que le gouvernement prenne toutes les mesures pour assurer la protection de personnes et de leurs biens. (…)
Ma porte restera toujours ouverte à tous pour discuter de l’avenir du pays dans le respect et l’esprit du vrai dialogue. J’appelle chaque Guinéen à œuvrer pour la paix », a souligné le président.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*