mardi , 23 juillet 2019

Affaire du 19 Juillet : Pas de mise en liberté provisoire pour certains accusés

La Cour d’appel a rejeté jeudi la demande de mise en liberté provisoire de certains présumés auteurs de l’attaque du domicile privé du président Alpha Condé en juillet 2011, donnant ainsi raison au parquet général et à la partie civile qui ont estimé auparavant que celle-ci était  »hâtive et prématurée ».

« A l’état actuel de la procédure, la comparution de certains témoins parait encore nécessaire que dès lors,  la détention des accusés est encore nécessaire pour la suite de la procédure », a indiqué le président de Cour, Fodé Bangoura, annonçant le rejet de la demande formulée par la défense. « Par ces motifs,la Cour  rejette la demande de mise en liberté provisoire présentée par les accusés », a-t-il ajouté.

Ces accusés, au nombre de 17 dont Commandant Aboubacar Sidiki Camara alias De Gaulle, sont poursuivis pour complicité, abstention délictueuse, détention et vente d’armes, rébellion et consommation de chanvre indien. La défense demandait leur mise en liberté parce qu’elle estime qu’ils ne sont liés à cette affaire, d’autant qu’ils n’ont pas été cités par les témoins.

Bintou Condé
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*