mercredi , 20 février 2019

Tension électrique en banlieue de Conakry

Des quartiers de la banlieue de Conakry ont enregistré mardi soir de violentes manifestations populaires contre le délestage électrique dans lequel la capitale guinéenne est plongée.

Cosa, Simbaya, Enco5. Ces quartiers parmi tant d’autres ont connu de protestations mardi contre le manque de courant. Des barricades ont été érigées sur les  axes routiers. Conséquence, la circulation était paralysée jusque tard la nuit. Les mécontents qui protestaient aussi contre la coupure d’eau ont caillassé des véhicules de particuliers.

A Cosa et Symbaya, les forces de l’ordre sont intervenues pour sécuriser les personnes et leurs biens.

La situation était toujours tendue mercredi matin. Sur l’autoroute Fidel Castro, la circulation avait été perturbée au petit matin quand des jeunes ont brulé des pneus à Dixinn pour exiger le courant.

Selon le ministère d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, la production de l’électricité a baissé de 2,7% au cours des deux premiers mois de l’année. La Guinée n’a produit que 119 100 mégawatheures en janvier et février, contre 122 430 mégawatheures sur la même période en 2012. Pendant que la fourniture de l’électricité observait ce plongeon, l’ancien coordinateur de l’EDG, lui, gratifiait les Guinéens d’une brochure truffée de chiffres élogieux.

Mamady Fofana
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*