mardi , 23 octobre 2018

Marche de l’opposition: la police évoque des simulacres de viols

L’opposition guinéenne veut coûte que coûte organiser sa marche sur l’autoroute Fidel Castro ce jeudi 1 mai. Les motivations de ce énième manifestations sont les mêmes que celles du passé. Le départ de Waymark, la prise en compte du vote de la diaspora guinéenne et le report des élections législatives fixées au 30 Juin.

L’information nouvelle donnée par la police est que les leaders de l’opposition caressent le désire de simuler des viols sur certaines manifestantes appelées à cette fin.

« Les leaders de l’opposition ont appelé à marcher à Conakry comme d’habitude. Le fait nouveau est d’associer les femmes nues à cette marche avec pour dessein de simuler des viols sur nos sœurs. Nous prenons à témoin les Guinéens et la communauté internationale sur ce dessein de l’opposition qui n’est pas digne de patriotes », a dit un officier de la police sur les antennes des médias d’Etat.

Le Collectif et l’ADP ont appelé leurs militants à marcher  ce jeudi sur l’autoroute Fidel Castro, itinéraire pourtant interdit par le pouvoir. Les alliances appellent aussi les femmes à se joindre à la manifestation.

 

« Le Gouvernement s’inquiète de l’annonce faite par l’opposition par rapport à des velléités de non-respect de l’itinéraire de la manifestation du 2 mai, prévu par les autorités pour garantir la protection des populations et assurer la circulation des personnes et des biens sur les principaux axes de la capitale », a dit le Porte-parole du gouvernement, le ministre Damantang Albert Camara.

Fatoumata Kéita
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*