dimanche , 21 juillet 2019

Marche de l’opposition : Arrivée d’un autre moyen conventionnel pour la sécurité

Le gouvernement guinéen vient de doter les services de sécurité d’un autre moyen conventionnel pour le maintien d’ordre. Il s’agit de camions citernes à eau chaude déployés déjà à certains grands carrefours de la capitale guinéennes pour « canaliser » les militants de l’opposition qui voudraient dépasser leurs limites.

La police félicite les autorités guinéennes pour l’arrivée de cet autre moyen. Le directeur central des unités d’intervention de la police, colonel Ansoumane Camara (Photo), promet d’en faire « bon usage » et surtout de ne recourir à aucune arme à feu.

« Nous ferons de telle sorte que les manifestants et leurs leaders ne soient pas atteints. L’ami fidèle du policier, c’est son pistolet, aujourd’hui, personne d’entre nous n’est armée en commençant par moi-même. Nous n’avons que nos véhicules blindés pour évoluer et pour les faire venir tranquillement à la raison en faisant leur marche sur la route le prince calmement, tenir leur meeting et se retourner à la maison sans problème ».

La police promet en outre de faire appliquer la loi. « Nous ferons en sorte que la loi soit respectée, à l’instant où je vous parle, il y a deux de nos agents qui ont perdu leur œil, l’un l’œil gauche et l’autre l’œil droit, j’ai entendu le président de l’UFDG parler de morts et de blessés à leur niveau, mais venez au camp Samory Touré, vous trouverez nos hommes fracturés dont certains ont des jambes coupées. Nous, nous sommes des sacrifices de l’État. Nos véhicules sont blindés pour contrer les cailloux ».

Mamady Fofana
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*