vendredi , 15 novembre 2019

Entre marche de l’opposition et grève des banquiers, les Guinéens pris dans un étau ce jeudi

Les opposants au régime en place ont entamé ce jeudi 2 mai une marche à Conakry pour exiger le report des élections législatives prévues pour le 30 Juin et leur implication dans le processus électoral. A bambéto, fief du chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo, la mobilisation est importante.

C’est dans cette atmosphère du reste tendue qu’intervient ce même jeudi une grève générale illimitée des banques et assurances en Guinée. Par le mouvement, les banquiers et assureurs guinéens exigent non pas le report de la date du scrutin parlementaire. Mais une amélioration des conditions de vie à travers un hausse de salaire de 70%.

La grève prendra fin si et seulement si nos revendications sont prises en compte, a commenté le secrétaire général de la Fesabag (Fédération syndicale autonome des banques et assurances de Guinée).

Surpris par ce mouvement qui intervient après un jour férié, les clients qui s’apprêtaient à faire des opérations, histoire de se mettre à l’abri pendant les mouvements des politiques n’en reviennent toujours pas.

 

Conakry qui commençait à vivre « normalement » en dépit des manifestations de l’opposition reste paralysée ce matin. Les activités étant adossées aux banques qui, elles-mêmes sont fermées.

 

Mamady Touré
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*