dimanche , 5 avril 2020

Simandou : Le projet du cadre d’investissement transmis aux partenaires (communiqué)

Conakry, 29 avril 2013 – Les discussions engagées entre le Gouvernement guinéen et les partenaires sur le développement du projet Simandou Sud (blocs 3 et 4) ont récemment progressé suite à la transmission par le Gouvernement guinéen à Rio Tinto du projet du cadre d’investissement. Les différentes parties prenantes se sont rencontrées à Abu Dhabi mi-avril 2013, pour évoquer les dispositions à prendre pour finaliser le cadre d’investissement et le financement du projet.

 

Outre l’affirmation de leur vision partagée sur le développement de Simandou Sud, les différentes parties ont convenu de la mise en place immédiate d’un cadre de discussions pour faire avancer le projet. Les parties se sont accordées sur la nécessité de prendre en compte les contraintes, tout en honorant les engagements respectifs.

Les parties ont convenu de procéder en trois phases : la mise en place de groupes de travail pour discuter d’aspects clefs du cadre d’investissement ; la tenue d’un forum de négociation suite aux travaux des groupes de travail ; la finalisation juridique du cadre d’investissement.

Le Gouvernement a insisté sur l’importance sociale et économique du maintien du rythme de mise en œuvre du projet dont les retombées doivent profiter aux populations guinéennes.

Simandou Sud est un projet hautement stratégique pour le développement économique intégré de la Guinée, notamment grâce aux infrastructures corrélées comme la ligne de chemin de fer. Long de 670 km, et offrant un débouché sur la mer, le TransGuinéen doit désenclaver les territoires locaux et l’environnement sous-régional, améliorant ainsi significativement la circulation des personnes, des biens et des productions locales, notamment agricoles, qui sont essentielles au décollage économique de la Guinée.

A Abu Dhabi, la délégation guinéenne comprenait le Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, le Ministre des Mines et de la Géologie, le Ministre Délégué au budget, des Conseillers à la Présidence, l’Administrateur général de la SOGUIPAMI, ainsi que des haut cadres des ministères concernés.

Ministère des Mines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*