jeudi , 14 novembre 2019

L’opposition quitte l’esplanade du stade du 28 septembre dans le calme

La marche de l’opposition républicaine, coalition de quatre alliances de partis d’opposition, a pris fin jeudi après-midi à l’esplanade du stade du 28 septembre sans heurts.

 

Les opposants au régime en place à Conakry ont bouclé leur marche pacifique de ce jeudi dans la commune de Dixinn comme initialement établi par le gouverneur de la ville de Conakry. Plusieurs discours ont ponctué la clôture de cette manifestation.

 

Les discours n’ont pratiquement pas changé. Lansana Kouyaté du PEDN, Cellou Dalein Diallo de l’UFDG et Aboubacar Sylla de l’UFC et porte-parole du groupe, pour ne citer que ceux-là, ont tour à tour fustigé la gestion économique, politique et sociale du pouvoir en place. Ils ont en outre réitéré leur position de ne cautionner des élections parlementaires truquées en Guinée. Dans cette perspective, ils ont exigé l’annulation du contrat de l’opérateur Waymakry, réclamé le vote de la diaspora guinéenne et le report de la date du scrutin législatif.

Les seuls incidents enregistrés au cours de cette journée auront été ceux enregistrés tôt le matin à Bambéto, point de départ des manifestants où des informations non confirmées font état d’un jeune blessé par balle dans des conditions non encore élucidées. Et les accrochages à Hamdallaye à quelques encablures du siège du parti présidentiel, RPG Arc-en-ciel, entre forces de sécurité et opposants.

Elie Ougna
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*