samedi , 15 décembre 2018

L’opposition ne marchera pas de sitôt sur l’autoroute Fidel Castro

Déroutée à deux reprises sur l’autoroute Fidel Castro qu’elle envisageait emprunter pour ses marches, l’opposition guinéenne mettra finalement du temps avant de fouler cet axe. Du moins si l’on décortique les propos du gouverneur de la ville de Conakry, Commandant Sékou Resco Camara.

En s’exprimant ce jeudi matin, à quelques minutes du départ du cortège des manifestants de Bambéto, le gouverneur a indiqué que sa décision de rediriger les deux récentes marches de l’opposition (18 et 25 avril, ndlr) sur la route Le Prince n’est pas fortuite.

La mesure, soutient-il, se justifie par la présence du marché de Madina sur l’autoroute Fidel Castro. Poumon économique pour la Guinée et quelques pays voisins, ce centre des affaires constitue pour le gouverneur, un lieu à protéger pour les Guinée en général, et les commerçants en particulier.

Pour qu’une marche de l’opposition soit autorisée sur l’autoroute Fidel Castro, Commandant Sékou Resco Camara pense que tout dépendra de la journée d’aujourd’hui. ‘’Ça dépendra de la marche pacifique d’aujourd’hui (jeudi 25 avril, ndlr). Ils ont dit que c’est une marche pacifique. Nous allons voir dans les semaines prochaines ce qu’il faut faire. Mais jusqu’à la fin du mois, nous n’allons pas autoriser une marche sur l’autoroute’’.

Elie Ougna
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*