samedi , 7 décembre 2019

CENI : La GéCi montre des signes des fébrilité, exclut son représentant

C’est encore le parti Génération Citoyenne (GéCi) qui fait parler de lui. Le président, Fodé Mohamed Soumah, a décidé unilatéralement d’exclure Charles André Soumah de sa formation politique.

M. Soumah, commissaire à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), directeur adjoint de la communication de l’institution électorale, avait été désigné par la GéCi.  Aujourd’hui, « le chef suprême » du parti l’a exclu à travers un courrier daté du 19 avril. Il lui est reproché de refuser de se soumettre à « l’autorité » du président du parti. Et pour Fodé Mohamed Soumah qui n’admet pas que l’on badine avec son pouvoir, cette attitude « signifie son exclusion de toutes les entités du parti ».

Plus loin, Fodé Mohamed Soumah qui ignore que tout commissaire qui prête serment cesse de représenter l’institution qui l’a mandaté prévient qu’il va « adresser un courrier dans ce sens au président de la CENI » et se rapprocher de la Cour suprême afin que possibilité soit offerte à la GéCi de le remplacer.

Il faut rappeler que la GéCi avait été exclue par les partis de l’opposition au moment de la désignation de leurs dix  représentants à la Commission électorale. Il a fallut que le même Fodé Mohamed Soumah menace de prendre la tête d’une nouvelle alliance pour que le Collectif se ravise.

Avec l’exclusion de Charles André Soumah, la Génération Citoyenne donne raison à cette alliance politique. Et  la mouvance présidentielle se frotte les mains car elle pourrait gagner une voix de plus à la CENI.


Mamady Fofana
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*