mercredi , 20 février 2019

« Le dialogue va se poursuivre en dépit de la convocation des électeurs », selon le gouvernement

Le dialogue entre pouvoir et opposition sur le processus électoral va se poursuivre bien que le président de la République a fixé la date des élections législatives au 30 juin, a déclaré samedi le porte-parole du gouvernement Albert Damantang Camara.

« Le décret du président ne signifie pas la fin du dialogue », a dit le ministre après la publication du décret convoquant les électeurs aux urnes. « Le dialogue va se poursuivre », a-t-il assuré. Le porte-parole a indiqué que si le décret relève des prérogatives du Chef de l’Etat, la Commission électorale nationale indépendante qui gère le processus électoral s’est déclarée prête à organiser un scrutin libre, transparent et sécurisé.

L’opposition a laissé entendre samedi qu’elle ne croit plus au dialogue qui va être amorcé sous la conduite d’un représentant des Nations Unies. Elle a dit rester inflexible sur les questions relatives au vote de la diaspora guinéenne et du départ de l’opérateur technique en charge du fichier électoral.

Dans une intervention télévisée samedi nuit, le porte-parole du gouvernement a défendu la fiabilité de cet opérateur, affirmant qu’il est en mesure d’assurer un processus électoral crédible.

 

Fatoumata Kéita

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*