lundi , 27 mai 2019

Guinée : L’opposition présage un dialogue mort-né

L’opposition guinéenne a fustigé samedi ce qu’elle appelle le refus du gouvernement de nouer avec elle un dialogue sincère en vue de la détenue d’élections législatives transparentes et crédibles dans les meilleurs délais.

Le collectif, l’ADP, le CDR et le FDP, quatre alliances qui constituent l’opposition radicale en Guinée déplorent qu’en dépit de se leur engagement pour la décrispation du climat politique à travers un dialogue franc, le pouvoir continue une fuite en avant. Elles estiment qu’après un accord sur le cadre du dialogue avec le pouvoir, autour du gèle des activités de la CENI, un collège de  trois facilitateurs et l’accélération des procédures pour les détenus des manifestations du 27 février et jours suivants, le gouvernement remet tout en cause.

Aboubacar Sylla, Porte-parole du groupe s’appuie sur une déclaration du porte-parole du gouvernement, le jeudi 10 avril, faisant mention de la mise en place d’un logiciel de monitoring des opérations de révision au niveau de la CENI et défendant l’opérateur Waymark. Pour le président de l’UFC, il est « définitivement établi aujourd’hui, après la sortie médiatique du ministre Damantang Albert Camara, que la CENI n’a d’indépendance que de nom’’.

« Le gouvernement ne veut d’élections paisibles, c’est pourquoi il fait tout pour saboter les processus de dialogue. Il veut nous mettre devant le fait accompli en démontrant la fiabilité de Waymark que nous récusons depuis toujours », fulmine Sylla.

 

Mamady Fofana

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*