lundi , 10 décembre 2018

Yayah Jammeh aux homosexuels:  »Si on vous attrape, vous regretterez d’être nés »

Alors que le reste du monde débat sur le mariage des personnes du même sexe, d’autres pays durcissent leurs discours à l’encontre des homosexuels. Fin de semaine dernière, devant le Parlement de Banjul, le président gambien, Yahya Jammeh, a exprimé son ressenti sur les homosexuels. Pendant son discours, il déclara officiellement que gays et lesbiennes ne sont pas autorisés à fouler le sol de la Gambie. Même traitement pour les touristes en vacances dans le pays.

Selon le président, les homosexuels seront immédiatement emprisonnés dans les prisons de femmes. Il ajoute que l’homosexualité est contraire à Dieu, que cela ne respecte pas les principes d’humanité et de civilisation. Il ajoute qu’il souhaite que beaucoup d’enfants naissent en Gambie et qu’il refusait l’homosexualité. Enfin, il termine par une menace d’une extrême violence : « Si on vous attrape, vous regretterez d’être nés».

Malgré les pressions des ONG et associations en faveur des homosexuels, le président a déclaré qu’il préférait manger de l’herbe que de se soumettre à une quelconque acceptation de l’homosexualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*