dimanche , 24 mai 2020

Guinée : 1790 fonctionnaires sur près de 100 000 sont logés par l’Etat

Sur près de 100 000 salariés de la fonction publique en Guinée, seuls 1 790 sont hébergés dans les bâtiments publics de l’Etat, a déclaré vendredi Moustapha Naïté, directeur général du Patrimoine Bâti public, qui a annoncé par ailleurs que son service va accroitre les efforts  pour restaurés les édifices en dégradation et offrir des logements décents.


 

Nommé à son poste début 2011 par le président, Moustapha Naïté et son service, épaulés par la Commission nationale d’assainissement du fichier de recensement du patrimoine immobilier de l’Etat se fixent pour objectif de faire l’état des lieux des 27 000 biens bâtis et terrains répertoriés par la junte militaire en 2009.

Alors que plusieurs observateurs pensent que ce travail avance à pas de caméléon, le directeur général du Patrimoine Bâti public assure que les actes sont posés avec méthode, dans le respect  des occupants dont certains sont dans l’illégalité. « Il faut concilier le caractère social parce que certains de ces occupants sont logés dans les appartements depuis 25 ans, et le caractère économique », selon Naïté. Pour lui, l’humanité dont ils font preuve n’entame en rien, leur volonté de restaurer l’autorité de l’Etat durement touchée sous les régimes antérieurs, à travers la spoliation des biens publics.

« Nous ne voulons pas aller vite, mais nous voulons aller avec prudence », dit-il.

Selon le patron de la direction générale du Patrimoine Bâti public, les travaux de recensement sont en cours et les communes de Kaloum et de Dixinn sont déjà passées au peigne fin. Parallèlement, poursuit-il, certaines rénovations d’immeubles sont déjà finalisées. L’institution prévoit de mettre un accent sur les travaux de plomberie, de peinture et d’évacuation cette année pour offrir des logements digne de nom.

« A l’intérieur, nous sommes dans une démarche de conservation du patrimoine bâti de l’Etat. Il s’agit de faire en sorte que les biens de l’Etat ne soient spoliés par qui que ce soit », martèle Naïté.

Elie Ougna
+224 662 856 859
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*