lundi , 12 avril 2021

Coupeurs de route: De nouvelles attaques créent la psychose chez les voyageurs en Guinée

Des assaillants armés de fusils et circulant à bord de motocyclettes opèrent des attaques le long des routes nationales guinéennes, notamment celles reliant la capitale aux préfectures intérieures, lors desquelles des passagers sont pris à partie par ces bandits de grand chemin, qui les dépouillent de leurs biens, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

La dernière attaque en date est survenue mardi le long de l’axe reliant la préfecture de Mamou à celle de Dabola, au niveau de la localité de Timbo, à environ 350 kilomètres de Conakry.

Nos sources indiquent que cette dernière attaque n’a certes pas fait de victimes, mais les assaillants ont emporté d’importantes sommes d’argent sur des opérateurs économiques en partance pour la capitale. Une dizaine de commerçants se seraient ainsi fait dépouiller par ces bandits armés.

Cette situation d’insécurité qui sévit le long des routes provinciales interpelle les autorités compétentes qui font des efforts certes pour éradiquer le phénomène de grand banditisme, mais les coupeurs de route arrivent généralement à déjouer les systèmes de surveillance mis en place par les services de sécurité. Ce, au grand dam des pauvres populations qui ont le malheur de voyager le long de ces routes.

Parmi les plus visés par ces attaques, il y a des véhicules en partance pour des contrées lointaines comme du côté de la Guinée forestière ou de la Haute Guinée, jusqu’à Bamako. Ce sont là des taxis dont le gros des passagers est constitué d’opérateurs économiques.

Sauf que personne n’est à l’abri de ces attaques, une fois que la personne s’aventure nuitamment le long de ces axes, dont l’état défectueux de certaines de ces routes favorise la recrudescence de cette forme de banditisme, qui vise à prendre pour cible des passagers des véhicules.

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*