vendredi , 28 février 2020

Appel au dialogue et à la préservation de la paix : Des femmes projettent une marche blanche le 4 avril

C’est par des mots crus que la Coalition des femmes et filles  de Guinée pour le dialogue, la consolidation de la paix et le développement (COFFIG/DCPD) a attiré vendredi, l’attention des leaders politiques, les Guinéens et la communauté internationale sur la menace qui plane sur la Guinée après la rupture du dialogue entre pouvoir et opposition.

Cette coalition qui soutient avoir l’adhésion de 136 organisations féminines a indiqué ce vendredi que la rupture du dialogue risque d’entrainer une situation chaotique aux conséquences imprévisibles. Sa présidente, Dr Makalé Traoré, ancienne directrice de campagne du RPG affirme que la Guinée est en danger. Pour elle, la passion l’emporte sur la raison dans le cadre du dialogue politique entre les deux bords.

 

Aujourd’hui, toutes les conditions sont réunies pour que ça bascule, parce que le dialogue tarde à se mettre en place », affirme Dr Traoré. « Il est temps que les femmes se lèvent, parce que la Guinée est en danger, les espoirs s’amenuisent et les extrêmes prennent le dessus. Il peut y avoir télescopage. Nous avons peur, très peur. On ne nous demande pas, on ne nous associe pas. Mais les femmes payeront le plus lourd tribut. Elles seront les premières victimes, parce que c’est leurs enfants et maris qu’on va tuer. Notre pays est fragile’’, a soutenu la présidente de la COFFIG/DCPD.

Les femmes membres de la Coalition affirment être unies en dépit de leurs différences politiques, confessionnelles, ethniques et religieuses. Elles appellent à une mobilisation générale pour contraindre le pouvoir et l’opposition au dialogue. « Le débat s’est transporté dans la rue. Nous voulons que notre appel soit entendu avant qu’il ne soit trop tard. Nous voulons un débat constructif, mené par des hommes raisonnables et que les débats quittent la rue’’, interpelle Dr Makalé Traoré qui cite le Mali comme un exemple de pays ayant basculé dans une crise suite à l’entêtement de ses fils.

La Coalition des femmes et filles  de Guinée pour le dialogue, la consolidation de la paix et le développement, annonce qu’elle va organiser le jeudi 4 avril, une marche dite blanche pour attirer l’attention des acteurs politiques sur la crise ainsi mise en exergue. L’itinéraire de la marche sera de l’esplanade du stade du 28 septembre à l’esplanade du Palais du peuple.

« Nous allons faire cette marche pour exiger le dialogue et pour la préservation de la paix. Nous remettrons un appel de la coalition signé de toutes les femmes au Premier ministre, à l’attention du président de la République qui est le père de la Nation. Notre marche n’est destinée à personne et elle n’est en faveur de personne », conclut Makalé Traoré en précisant que les participantes seront toutes vêtues de blanc.


Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*