jeudi , 12 décembre 2019

Telliano bloqué à l’aéroport : voulait-il fuir ?

Poursuivi pour injures publiques envers le président de la République, l’ancien ministre de l’agriculture et président du parti RDIG, Jean-Marc Telliano, a été bloqué à l’aéroport de Conakry au petit matin du jeudi 28 mars, alors qu’il s’apprêtait à quitter le pays.

Telliano voulait-il fuir ? Pourquoi quitter le pays alors qu’il fait l’objet d’une procédure judiciaire ? Les questions qui taraudent les esprits sont nombreuses. Et ceux qui raccourcissent l’analyse en soutenant que le patron du RDIG voulait se soustraire des mailles de la justice sont nombreux.

Pour avoir affirmé en public au cours d’un meeting de l’opposition que le président Alpha Condé est « Burkinabè » et incapable de « montrer la tombe de son père en Guinée », Jean-Marc Telliano, fait face à une procédure judiciaire qui n’est qu’à ses débuts. A cela s’ajoutent des dossiers de particuliers dont une escroquerie présumée de 400 000 dollars.

Les services de sécurité aéroportuaires ont mis un terme à son projet de voyage. Et Telliano qui a affirmé au cours du même meeting que le président et le chef de la délégation de l’Union européenne doivent quitter la Guinée à bord d’un même avion, voulait prendre en premier un vol pour Bamako.

Pour ses détracteurs, il voulait quitter le territoire national pour échapper à la Justice guinéenne. Lui, crie déjà à la dictature et s’affiche comme la victime. « Je devais prendre l’avion ce jeudi pour Bamako en compagnie de mon épouse qui vient d’y perdre sa jeune sœur. Je devais revenir samedi par la compagnie Asky. Tous les documents en font foi.  Nous sommes dans une dictature avec une main noire de Alpha Condé qui est en train d’opposer l’ethnie malinké à toutes autres ethnies de notre pays », dit-il.


Mamady Fofana
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*