vendredi , 19 avril 2019
Flash info

Le port de tenues et la fabrication de gadgets militaires interdits à Conakry

Le port de tenues ainsi que la fabrication de gadgets militaires sont désormais interdits dans la capitale guinéenne, suite à une décision prise par les autorités de la ville, a-t-on appris de sources officielles ce mercredi.

Cette décision viserait à éviter que des individus « mal intentionnés » usent d’uniformes militaires pour commettre des actes de banditisme, d’après nos informations. Surtout avec la recrudescence de la grande criminalité dans la capitale, où des cambistes ont été la cible d’attaque dans la nuit du dimanche dernier par des hommes vêtus de treillis militaires, devant les installations de l’aéroport de Conakry, faisant un mort par balles.

Les assaillants ont emportés avec eux des sommes d’argent prises sur leurs victimes, selon des sources policières.

Toujours dans ce chapitre d’insécurité, le corps mutilé d’un gendarme appartenant à la Brigade anticriminalité a été retrouvé la semaine dernière dans le quartier de Sonfonia dans la banlieue de Conakry.

Pour le moment, les circonstances de cette mort n’auraient pas été déterminées par les enquêteurs.

De quoi amener les autorités de la ville à prendre des mesures visant à lutter contre cette vague d’insécurité, d’où l’interdiction du port d’uniformes militaires et la fabrication de gadgets aux couleurs du treillis militaire.

XINHUA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*