samedi , 23 février 2019

Dr Sékou Koureissy Condé: « J’ai suspendu ma participation au collège des facilitateurs »

Récemment choisi pour faire partie de la médiation entre pouvoir et opposition en vue des législatives libres et transparentes, Dr. Sékou Koureissy Condé, ancien ministre et directeur général de African Crisis Groupe vient de nous annoncer sa décision de suspendre sa participation au collège des facilitateurs. Nous l’avons interrogé ce jeudi 28 mars. Il était 17 h58mn GMT.

MEDIAGUINEE: Nous venons d’apprendre votre décision de suspendre votre participation au collège des facilitateurs…

Affirmatif. J’ai suspendu ma participation au collège des facilitateurs pour permettre à toutes les parties (opposition et pouvoir) de s’entendre sur la configuration du collège des facilitateurs.

Qu’est-ce qui a motivé votre décision ?

Parce que l’opposition dit qu’elle veut un facilitateur pour l’opposition, un facilitateur de la mouvance et un facilitateur international. Moi, je suis ni facilitateur de l’opposition ni facilitateur du pouvoir. Dans leur schéma, je ne me sens pas concerné. Je veux un seul facilitateur pour la Guinée ou un facilitateur guinéen accompagné du facilitateur international.

Les facilitateurs ne sont pas des porte-paroles. Les facilitateurs c’est pour aider les parties à juste se rencontrer et discuter facilement. Le facilitateur ne décide pas. Je ne sais pas pourquoi on doit faire un mois entrain de discuter du concept de facilitateur. C’est extraordinaire.

Avez-vous autre chose à ajouter ?

Moi, je reste disponible dans le cadre de concertation comme personne ressource. Et puis ma mission en tant que directeur exécutif du cabinet African Crisis groupe me permet aussi de continuer à aider. Donc, moi c’est pour donner la chance au dialogue et trouver une solution de déblocage dans le contexte actuel. Le pouvoir dit quatre facilitateurs, l’opposition dit trois, moi je crois que pour débloquer ça, je reste dans le cadre de concertation. Le schéma demandé par l’opposition n’a qu’à être accepté: un facilitateur pour le pouvoir, un facilitateur pour l’opposition et un facilitateur international. Juste pour que le dialogue puisse commencer.

Par Alimou CAMARA

+224 67207316
MEDIAGUINEE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*