lundi , 26 août 2019
Flash info

Manifestation de l’opposition à Bruxelles : Alpha Condé, Tony Blair, Bernard Kouchner et l’UE ciblés.

Le vendredi 22 mars 2013, des militants de l’opposition guinéenne, réunis au sein du Collectif, de l’ADP et du CDR, ont manifesté à Bruxelles en Belgique pour, disent-ils, exprimer leur colère contre le Président guinéen, l’Union européenne mais aussi d’autres personnalités européennes…

 

Cette manifestation a eu pour cadre la Place Schuman, un rond point non loin des bureaux de l’Union européenne. Estimés à 300, ces militants, dès 10 heures, ont commencé à rallier cette place. Parmi eux, selon les organisateurs, des représentants des fédérations venant la de France, d’Italie, d’Allemagne, d’Angleterre et du Portugal…parmi lesquels plusieurs demandeurs d’asile.

Alors que des propos hostiles au Président guinéen, Alpha Condé, à Tony Blair, ancien premier ministre Britannique, à Bernard Kouchner, ancien ministre français et à Philip Van Damme, représentant résident de l’UE en Guinée, se prononçaient par certains militants visiblement surexcités, d’autres brandissaient des photos de personnes ‘’victimes de tortures’’, des pancartes, et banderoles sur lesquelles le départ du Président et ses personnalités sont demandés. La scène suivie par des automobilistes, policiers et médias, a duré des heures.
Des discours ont été prononcés. Telly Diallo, de la NFD à Bruxelles, dit que le chargé des services européens d’Action extérieure Département Afrique, M Gianmarco SHUPPA, a reçu la délégation du Collectif et de l’ADP. « Nous lui avons remit notre mémorandum dans lequel nous expliquons l’empirement de la situation du pays depuis l’arrivée de Alpha Condé au pouvoir et notre volonté d’établir une vraie démocratie en Guinée. », a-t-il souligné.
Après lui, des représentants venus des fédérations se sont aussi exprimés notamment Malhado Diallo de la France, Alpha Diallo de la Hollande… Ils affirment tous ne pas vouloir le Way Mark et Sabary technologie et veulent que les Guinéens de l’extérieur vote pendant les législatives en vue. D’autres, comme une militante de l’ADP, ont appelé l’UE européenne à se pencher sur la situation guinéenne pour que les élections se passent vites et dans les meilleures conditions démocratiques.
A rappeler que les organisateurs de cette manifestation ont mis à contribution des demandeurs d’asile pour grossir leur rang. C’est ainsi que, selon les informations recueillis auprès de certains manifestants, des billets de train et de bus ont été envoyés dans des centres de demandeurs d’asile pour mobiliser un grand nombre de guinéens de l’extérieur .
A noter que, rien qu’en Belgique, il y a des milliers de Guinéens… Cela peut dénoter l’ampleur de la mobilisation si besoin en était.

Photo archives : Des manifestants devant la Palais de Justice le 30 Novembre 2012

A Bruxelles une correspondance de
A. Chérif pour www.lexpressguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*