dimanche , 21 avril 2019
Flash info

Violences : Report sine die des cérémonies funèbres des victimes, accalmie à Conakry

Le Collectif, l’ADP et le CDR ont reporté à « une date ultérieure » les cérémonies funèbres qu’ils comptaient réserver à leurs militants morts dans des affrontements survenus à Conakry depuis leur marche du 27 février.

Les trois coalitions n’avancent pas pour le moment une date à laquelle la cérémonie devrait se tenir.

La seule thèse crédible est que les institutions républicaines dont le Conseil économique et social, le Conseil national de transition, et les chefs religieux ont pesé de tous leurs poids  dans la balance pour que l’opposition reporte cette cérémonie.

« Ils ont demandé de sursoir à de telles organisations pour éviter d’aggraver la situation », a déclaré à Kaloumpresse.com, le porte-parole des alliances, Aboubacar Sylla.

Selon le Collectif, l’ADP et le CDR 9 civils ont été tués dans les affrontements. Difficile de faire avec précision la différence entre les militants et les pillards qui s’attaquaient à de biens privés.

La journée du mercredi a été globalement marquée par un calme sur l’axe Hamdallaye-Bambéto et Cosa. Les badauds qui étaient munis de gourdins et qui demandaient aux passants leur appartenance ethnique sont rentrés chez eux.

« Le calme est revenu, la circulation a repris en banlieue et c’est bon pour tout le monde », a déclaré Commandant Mamadou Alpha Barry, porte-parole de la gendarmerie, à l’agence Bloomberg.

Elie Ougna
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*