mardi , 23 octobre 2018

Violences dans la journée du 4 Mars : 36 blessés

Lundi 4 mars 2013 au soir, des incidents sont toujours signalés dans certains quartiers de Conakry ainsi qu’à Mamou et Labé. Le gouvernement réitère son appel au calme et à la non-violence pour la sécurité de tous les citoyens.

Tôt ce matin, des barricades ont été érigées de la Cimenterie jusqu’a Hamdallaye. Plusieurs véhicules ont été endommagés sur le tronçon Enco 5- Bambeto. A Labé, des barricades ont été érigées jusqu’à 14h ainsi que sur la route Mamou-Pettel.

Dans la banlieue de Conakry, des bandes munies d’armes blanches et de cocktails incendiaires s’attaquent à des domiciles privés qu’ils saccagent ou qu’ils brûlent. Ces exactions touchent les habitants des quartiers de Wanidara, Cosa et Matoto.

Pour assurer la sécurité des personnes, les forces de police et de gendarmerie ont été déployées sur le terrain afin d’empêcher de nouvelles exactions et rétablir l’ordre. Les sapeurs pompiers s’activent à éteindre les incendies. Trente six blessés ont été admis dans les centres médicaux de Kipé et de Donka.
Le gouvernement prend les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des citoyens et ramener l’ordre et le calme dans ces derniers foyers de tensions.

Les autorités guinéennes tiennent régulièrement informés les médias, la société civile et les partenaires internationaux du déroulement de la situation.

Le Porte-parole du Gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*