lundi , 23 septembre 2019

Malick Sankhon : « C’est quand Cellou Dalein est devenu le président de l’UFDG que le marché de Madina est incendié »

Accusé par Cellou Dalein Diallo d’avoir soudoyé des jeunes en vue de s’attaquer aux biens et personnes après la marche de l’opposition mercredi dernier, Malick Sankhon, directeur général de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), face à la presse samedi, a rappelé au leader de l’UFDG que la « la politique se fait avec la tête ». Extraits…

 


« (…) J’adresse mes condoléances à toutes les familles des victimes…J’exprime ma compassion aussi à ceux qui ont perdu leurs biens notamment des magasins, des boutiques, des motos, …

Le discours prononcé hier (ndlr, vendredi 2 mars 2013) par le président de la République est fédérateur. Le professeur Alpha Condé pendant qu’il était hier opposant, il n’a jamais demandé aux militants du RPG d’aller brûler des domiciles privés ni incendier des véhicules.

Je me demande à chaque fois qu’il y a des troubles, M. Cellou Dalein Diallo m’accuse. S’il pense que c’est parce que je l’empêche d’être au pouvoir, qu’il sache que mon soutien au Pr. Alpha Condé ne faiblira pas à cause de ses accusations. Je demande à Cellou Dalein d’accepter le deuil de la défaite de 2010.

Quand je vois Cellou Dalein Diallo m’accuser, je lui demande de se ressaisir. On ne fait pas la politique avec le cœur, on fait la politique avec la tête. C’est quand Cellou est devenu le président de l’UFDG que le marché de Madina est incendié, ce qui n’a jamais été le cas au temps de feu doyen Bâ Mamadou, malgré son engagement et sa popularité.

Je suis loin d’une politique d’ethno stratégie. Je fais la politique. La politique est un art et non un apprentissage comme le fait Cellou Dalein Diallo.

J’invite les acteurs politiques de privilégier le dialogue pour régler les problèmes. »

Par Jean Lamah
MEDIAGUINEE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*