dimanche , 18 novembre 2018

Accrochages dans la journée du 27 Février : « Les responsables répondront de leurs actes », prévient le porte-parole du gouvernement

Les auteurs des accrochages survenus mercredi pendant la marche de l’opposition répondront de leurs actes devant la Justice, a déclaré jeudi, le porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara.

« Le gouvernement fera tout pour que les responsables répondent devant la loi », a-t-il dit, précisant que les échauffourées qui eu lieu pendant la marche ont fait 130 blessés dont un grièvement. Au total, 68 agents des forces de l’ordre ont été blessés contre 62 civils. A ce bilan, le ministre de l’Emploi, de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle ajoute 17 véhicules cassés et 31 interpellations.

Le porte-parole du gouvernement a invité les Guinéens à ne pas se faire justice eux-mêmes. Ce n’est pas de cette manière que nous devons procéder si nous voulons bâtir une nation démocratie, selon lui.

M. Camara a par ailleurs déclaré que le gouvernement n’interdira pas les marches. Toutefois, il a apporté une précision selon laquelle  « le gouvernement avisera de la nécessité d’autoriser ou non les manifestations ».


Fatoumata Kéita
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*