lundi , 22 octobre 2018

L’opposition maintient sa marche du 27 février, réitère son retrait du processus électoral

Le Collectif des partis pour la finalisation de la transition, l’Alliance pour le Développement et le Progrès et le Club des Républicains ont annoncé le maintien de  leur « marche pacifique » prévue le mercredi 27 février, destinée à contraindre le pouvoir à renouer le dialogue, en vue d’un processus électoral transparent et crédible.

En attendant le déroulement de cette énième manifestation contre ce qu’ils appellent les « violations répétées de la loi par le président de la CENI, Bakary Fofana  et le refus par le pouvoir d’entamer tout dialogue » avec elles, les trois alliances ont aussi annoncé qu’elles se retirent du processus électoral, seule voie par laquelle, le pouvoir et le président de la CENI peuvent stopper le processus et engagé un travail inclusif. Leur porte-parole, Aboubacar Sylla, affirme que la décision traduit la volonté des trois blocs de refuser une mascarade électorale. Et la décision de retrait court jusqu’à ce que « la CENI revienne sur le droit chemin et engage un processus électoral dans lequel la transparence est de rigueur ».

Dans cette même optique, l’ancien Premier ministre et leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, pour qui les préparatifs des élections législatives se déroulent dans des conditions « inacceptables » visant à créer « un hold-up électoral », a dit qu’il est hors de question de rester les bras croisés.

En s’exprimant le weekend dernier à des citoyens venus assister à une cérémonie de lancement de travaux de construction de 14 routes dans la commune de Matoto, en banlieue de Conakry, le président, Alpha Condé, a invité les Guinéens à ne répondre aux provocations. Il leur a demandé de rester sereins en dépit des manifestations organisées par l’opposition radicale. «Ne répondez-pas aux provocations. (…) Les manifestations ne seront pas interdites. S’ils veulent, ils n’ont qu’à marcher, marcher, marcher…», disait le locataire du Palais Sèkhoutoureyah, applaudi par l’assistance.

Pour le Collectif, le CDR et l’ADP, il s’agit de propos qui sont de nature à fragiliser le tissus social. Des déclarations qui, selon elles, matérialisent que numéro 1 guinéen ne s’est toujours pas débarrassé de son manteau d’opposant.

 

L’itinéraire de la marche du 27 février sera le rond-point Enco5 – L’Esplanade du Stade du 28 Septembre, via la route Le Prince.


Mamady Fofana
+224 62 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*